Le géant français de vente de matériel de sport et de loisirs s’installera en 2019 dans la zone industrielle et commerciale de Villeneuve.

La rumeur courait depuis des années, elle a enflé ces derniers mois. C’est désormais une information: Decathlon va ouvrir un premier magasin vaudois dans le courant du second semestre de 2019. Par ailleurs, la firme française, installée depuis 2017 à Marin (NE), prévoit d’ouvrir une autre enseigne à Meyrin (GE), ce printemps.

«Nous poursuivons notre politique d’implantation en Suisse. Notre choix s’est porté sur Villeneuve car la ville est située à proximité de grands axes et dans une zone commerciale dynamique et très diversifiée», résume Adrian Lagache, directeur du développement de Decathlon Suisse. Le géant français, qui commercialise des articles de sport et de loisirs depuis 40 ans, n’entend pas en rester là. «Nous implanterons en Suisse, comme nous le faisons en France, des magasins distants au maximum de 40 minutes de voiture. Les prochains pourraient se trouver dans la région lausannoise et en Valais mais rien n’est encore acté», poursuit le cadre français.

À Villeneuve, Decathlon va s’établir dans l’ex-Top Tip. Un bail de dix ans a été signé avec le propriétaire, Procimmo SA, important gestionnaire de placements collectifs immobiliers suisses qui possède déjà sur la zone commerciale le complexe Villeneuve Retail.

40 emplois

«Decathlon va nous offrir une importante visibilité. Ce partenariat nous permet de diversifier notre portefeuille et de valoriser notre placement en le sécurisant à long terme», révèle Alexandre Monney, responsable du Procimmo Swiss Commercial Fund, qui gère l’immeuble. Decathlon s’installera au rez-de-chaussée du bâtiment. «Nous avons d’autres espaces à disposition pour la location d’enseignes dédiées au commerce de manière très large. Des négociations sont en cours. Il n’y aura en revanche pas de bureaux», poursuit Alexandre Monney.

Decathlon s’étendra sur plus de 3000 m2. L’offre de produits et de services de ce magasin sera axée sur les sports d’extérieur. «Nous allons y créer une petite quarantaine d’emplois. Nos prix seront compétitifs, comme sur le marché français. À titre d’exemple, un petit sac à dos vendu 2.99 euros coûtera 3 fr. 50 à Villeneuve», annonce Adrien Lagache.

Salle d’escalade

Decathlon ne sera pas le seul locataire, puisque Procimmo SA a également conclu un bail avec Grimper.ch. La société de Givisiez y installera sa troisième salle d’escalade, après Fribourg et Echandens. Dans une tour qui était auparavant dédiée au stockage de l’ancien Top Tip, Grimper.ch occupera une surface de plus de 2000 m2. Un mur de grimpe outdoor sera également installé sur deux façades extérieures de la tour.

«La Municipalité est ravie de cette double arrivée qui est bonne pour l’image de Villeneuve et va renforcer le pôle sportif et loisirs de notre commune, mais encore générer des emplois», déclare la syndique, Corinne Ingold. Même son de cloche chez le président de la Société industrielle et commerciale de Villeneuve et environs, Nicolas Riesen, qui met aussi le doigt sur la revalorisation du bâtiment Top Tip. «En revanche, ce nouveau pôle va générer beaucoup de trafic et nos autorités devront tout mettre en œuvre pour faciliter la circulation avant l’arrivée de Decathlon. C’est indispensable.»

Des projets, bien avancés, sont sur le bureau de la Municipalité. «Un nouvel accès, deux giratoires à construire, un changement de circulation et l’amélioration de la desserte par le bus de la ligne 210 font partie de ce train de mesures à l’étude», conclut Corinne Ingold.

Pas d’inquiétude notable du côté des autres distributeurs. «Il s’agit pour SportxX Migros d’une saine concurrence dans le domaine du sport. Nos assortiments sont complémentaires», dit le service de presse de Migros, qui indique que le groupe ouvrira un nouveau magasin SportxX en mars à Vevey.

Ochsner Sport est présent à Villeneuve dans la même zone commerciale. Pour son chef des ventes de Suisse romande, Jeremy Ryf: «Nous n’avons pas de problèmes avec l’arrivée de Decathlon. Nous avons de très solides atouts à faire valoir: bon assortiment, personnel de qualité, service clientèle et après-vente compétents et expérience du marché suisse dans le domaine du sport.»

 

Source : www.24heures.ch , par Christophe Boillat, le 19 février 2018